Aller au contenu principal
Retour au blogue

Développement logiciel

La phase découverte : notre approche unique

Tristan Fraud
29 juil. ∙ 6 mins
La phase découverte : notre approche unique

Vous arrivez probablement sur cette page après avoir lu notre billet précédent, « La phase découverte : la clé d’un projet numérique réussi ». Non? Vous pouvez le lire ici. Nous vous recommandons de commencer par cet autre article, qui donne du contexte sur les origines de notre phase découverte et ses avantages.

Dans cet article-ci, nous donnons un aperçu des principaux livrables qui accompagnent notre phase découverte. Nous continuons d’utiliser l’exemple d’Aïdi, une plateforme logicielle que nous avons commencé à concevoir en 2015, pour illustrer l’importance de chaque livrable.

Pourquoi une phase découverte?

En un mot, la phase découverte est un ensemble hautement structuré d’activités et d’ateliers qui vise à vous placer sur la voie du succès pour la phase de développement.

La phase découverte aide à vous assurer que la solution créée résoudra le bon problème - cette solution pourra avoir de grandes retombées dans votre secteur d’activité ainsi que sur vos résultats financiers. Dans le cas d’Aïdi, nous avons amené l’équipe à changer le type d’utilisateur visé, et cette volte-face déterminante a réglé un problème de taille dans le secteur de la construction, tout en rendant le logiciel très attrayant pour les donneurs d’ouvrage du domaine.

Le déroulement de la phase découverte est illustré ici :

screen shot 2021 07 29 at 11 15 08 am

Maintenant, voyons les étapes précises des activités de chaque semaine.

Semaine 1 : Comprendre les exigences du projet et les difficultés pour l’entreprise

C’est la première étape de notre phase découverte. L’idée est surtout de déterminer quels sont les besoins des utilisateurs finaux et de comprendre les difficultés pour l’entreprise ainsi que les objectifs qu’elle veut atteindre.

Durant la première semaine de collaboration, nous :

  • analysons en profondeur la documentation du client;
  • organisons des rencontres préliminaires avec vous et vos utilisateurs potentiels;
  • effectuons une analyse comparative de la concurrence;
  • préparons des ressources, des activités et des questions pour nos ateliers.

La semaine 1 sert avant tout à acquérir une vue à 360° de la situation « d’avant », afin de relever les angles morts dès le départ, s’il y en a. Prenons l’exemple de la phase découverte pour Aïdi: Marc Parenteau, fondateur de la jeune entreprise de logiciels, avait déjà beaucoup d’expérience en maintien des immobilisations dans le secteur de la construction. Nous avons donc mené une analyse de la concurrence approfondie pour mieux comprendre le paysage et l’écosystème du secteur dans son ensemble, au-delà de l’expertise de notre client.

Semaine 2 : Définir le problème avec les principaux intervenants du projet

En général, la deuxième étape a lieu au début de la deuxième semaine de la phase découverte. Nous organisons une série d’activités pour les principaux intervenants du projet dans le but de définir le problème que le produit devra régler, et nous nous assurons que tous les intéressés adhèrent au projet.

Voici quelques-unes de ces activités :

  • Activité brise-glace – Une étape importante pour que les participants fassent connaissance et se sentent à l’aise de participer aux ateliers.
  • Conférences éclair – De brefs exposés qui raffinent notre compréhension des difficultés.
  • Comment pourrions-nous…? – Durant les conférences éclair, chaque participant est invité à prendre des notes sur un petit papier autocollant. La méthode « Comment pourrions-nous…? » nous assure d’analyser adéquatement le problème au lieu de passer trop vite en mode solution. Elle ouvre la voie aux solutions innovantes.
  • Organisation des notes des participants, puis tenue d’un vote.

Dans le cas d’Aïdi, sans les conférences éclair, nous n’aurions jamais remarqué que les donneurs d’ouvrage méritaient notre attention. Et pourtant, dans le secteur de la construction, ce sont eux qui présentaient le plus de difficultés gagnant à être résolues. C’est ainsi que la mission derrière la création du logiciel Aïdi a été établie : « assurer aux donneurs d’ouvrage une longueur d’avance sur leurs projets de construction ».

Semaine 2 : Esquisser un vaste éventail d’idées, puis en retenir une

La deuxième semaine se termine par les étapes d’esquisse et de décision. Durant cette partie de la phase découverte, notre équipe aide les participants de l’atelier à présenter leurs idées, puis à passer au vote. À la fin de cette étape, une solution est définie et esquissée.

Une fois que les participants ont choisi une solution, nous dressons une liste de fonctions, que nous classons en ordre de priorité en vue de l’étape suivante.

Dans le cas d’Aïdi, après avoir redéfini notre vision et notre mission à l’étape précédente, nous avons sorti nos crayons pour commencer à esquisser des solutions potentielles aux problèmes particuliers des donneurs d’ouvrage. Ici, le but était de mieux comprendre comment nous pouvions leur apporter beaucoup de valeur et quelles fonctions étaient les plus importantes pour eux.

À nos yeux, il était évident que les fonctions de suivi financier devaient se trouver en tête de liste. Ainsi, grâce à Aïdi, les donneurs d’ouvrage pourraient mieux contrôler leurs budgets et mieux suivre l’avancement de leurs projets.

Semaines 3 et 4 : Prototyper et valider – sprints

Nous voilà maintenant à la dernière étape, qui consiste à créer un prototype du produit et à le faire valider. Elle s’étend généralement sur deux à quatre semaines divisées en sprints d’une semaine. C’est l’heure de travailler sur les priorités établies à l’étape précédente.

Ce processus est transparent et stimulant, et comprend des rencontres quotidiennes de 15 minutes. À la fin de chaque sprint, nous faisons une démonstration du produit au client pour recueillir ses commentaires. À la fin de l’étape, vous avez en main les livrables qui vous placent sur la voie du succès pour la phase de développement.

Après avoir dressé la liste de toutes les fonctions à inclure dans Aïdi et les avoir classées des plus importantes (les incontournables) aux moins importantes (les extras), l’équipe s’est mise à concevoir un prototype du PPPV (plus petit produit viable). Le PPPV comprend tous les incontournables, mais garde les extras en réserve pour les versions ultérieures. Cet exercice est important, parce qu’il est impossible d’inclure TOUTES les fonctions souhaitées dans la première version d’un produit (ce serait bien trop long et coûteux). Il faut donc lancer une première version qui contient SEULEMENT les meilleures fonctions (celles qui apportent le plus de valeur aux utilisateurs, en l’occurrence les donneurs d’ouvrage). Après le lancement du PPPV, on pourra bonifier le produit et le faire évoluer selon les commentaires des clients.

Mais attention, avant de passer à la phase d’exécution, quand on commence à programmer le prototype, il est crucial de solliciter les commentaires d’utilisateurs potentiels en leur montrant un prototype dynamique de la solution.

Pour recueillir les commentaires, nous aimons utiliser des outils comme Miro, qui nous permettent d’ajuster le prototype en ajoutant ou en supprimant des fonctions au besoin, plus facilement et à moindre coût. C’est un peu comme bâtir une maison : il est beaucoup plus économique d’ajouter un sous-sol quand le projet est encore sur papier que lorsque la construction a déjà commencé.

Principaux livrables de la phase découverte

Ce qui est génial avec la phase découverte, c’est non seulement qu’elle réduit les risques et vous fait démarrer du bon pied, mais que vous en sortez avec des livrables précis.

Pour la plupart des projets de nos clients, ces livrables comprennent :

  • Architecture de l’information
  • Parcours utilisateurs
  • Liste des fonctionnalités en ordre de priorité
  • Maquettes
  • Prototype avec éléments cliquables
  • Architecture technique
  • Estimation des coûts et échéancier du développement technique

Étant donné les assises solides qu’elle donne à votre projet d’application mobile ou web, la phase découverte est la meilleure façon de vous lancer dans la création d’un nouveau produit numérique. Cette méthode éprouvée élimine les erreurs coûteuses et vous donne des moyens inventifs de proposer des solutions supérieures. C’est une expérience puissante qui favorise la collaboration et la cocréation avec les principaux intervenants, tout en plaçant vos utilisateurs finaux et les besoins de votre entreprise à l’avant-plan.

Nos ateliers de la phase découverte sont offerts à la fois à distance et en personne (sous réserve des restrictions sanitaires en vigueur). Quel que soit le format de votre choix, notre processus vous donnera une longueur d’avance pour votre projet numérique. La phase découverte est un moyen créatif de stimuler votre équipe et d’accélérer le développement logiciel de votre application web ou mobile.

Envie de jaser de votre projet? Communiquez avec nous!