Aller au contenu principal
Retour au blogue

Culture d'entreprise

Rêves devenus réalité : comment nous aidons notre équipe à s’épanouir

Thierry Marcoux
30 août ∙ 5 mins
Rêves devenus réalité : comment nous aidons notre équipe à s’épanouir

Chez Osedea, il n’y a rien qu’on aime plus que récompenser notre équipe pour leur dur travail et leur dévotion à nos clients - particulièrement quand cette récompense a une dimension profonde et personnelle pour eux.

Une de nos manières de le faire est à travers notre initiative Rêves devenus réalité.

C’est une idée que le fondateur de la compagnie, Martin Coulombe, a eu à travers ses réflexions sur qu’il aurait voulu avoir la chance d’expérimenter et ce qui lui a manqué, plus tôt dans sa carrière. La prémisse de base dont Martin est parti est que lorsqu’il était à l’université, il avait le temps, mais pas les moyens financiers de se consacrer à ses passions personnelles. Tandis que, une fois que sa carrière a décollé, il avait les moyens de faire ce qui était important pour lui, mais ne disposait plus du temps nécessaire.

Après la fondation d’Osedea en 2011, la compagnie rencontre la croissance et le succès nécessaires pour que Martin puisse enfin s’accorder de plus longues pauses afin de poursuivre des aventures ou des projets qui le rendent heureux. Ça n’a pas été long avant qu’il songe à quel point ce serait formidable d’offrir cette même chance aux employés d’Osedea.

Ce qui nous amène à aujourd’hui : Rêves devenus réalité est offert à tout membre de l’équipe qui travaille chez Osedea depuis deux ans ou plus. La compagnie contribue à hauteur de 5 000 $ et deux semaines de congés supplémentaires, permettant d’explorer n’importe quelle activité qu’on peut imaginer, n’importe où dans le monde. Et le programme se renouvelle tous les cinq ans, laissant une ample opportunité à l’équipe de réaliser ce qui leur tient à cœur.

Dans cet article, nous souhaitons mettre en lumière trois des très différentes manières dont les employés d’Osedea ont profité de Rêves devenus réalité cette dernière année.

L'histoire de Martin

Martin, fondateur d’Osedea et Chef Innovation, est un amateur de plein air. Ça faisait un petit moment qu’il ne s’était pas lancé dans une aventure qui lui permettrait de repousser ses limites, et il a toujours voulu entreprendre un gros défi avec son frère cadet Alexandre. Quand il s’est rendu compte que c’était à son tour de profiter de Rêves qui deviennent réalité, il s’est lancé comme mission de gravir le mont Denali en Alaska.

Seulement 50% de ceux qui entreprennent l'ascension du mont Denali se rendent au sommet. Martin et Alexandre étaient fiers d’y arriver après 15 jours - souvent dans des températures atteignant les moins 30 degrés. Durant les six mois précédant leur voyage en Alaska, les deux frères avaient développé leurs compétences en alpinisme et camping hivernal, mais leur expédition n’a pas été sans son lot de risques. Lors de leur descente, qui a duré deux jours, Martin est tombé et a glissé sur une plaque de glace le long de la crête montagneuse, près du camp d’altitude. Un randonneur inconnu (qui ne parlait pas anglais) lui est venu en aide en changeant les nœuds sur son harnais. Martin a heureusement pu continuer sa descente, arrivant chez lui sain et sauf.

gopr0406 1

Le temps passé sur le mont Denali a offert à Martin une expérience très différente de son quotidien à Montréal. Savoir prendre de bonnes décisions est crucial sur un glacier, et une grande partie réside dans le choix des jours de repos et ceux où il est préférable de concentrer ses efforts. En gravissant une montagne en hiver, d’intenses tempêtes de neige peuvent se déclarer, transformant des jours initialement prévus pour le repos en journées actives afin de profiter des bonnes conditions météorologiques. (Au travail, on jette souvent l’éponge si on est fatigué, mais ne PAS prioriser l’équilibre travail et vie personnelle et décider de se dépasser s’avère parfois être le meilleur choix.)

Grâce à son inspiration et la création de l’initiative Rêves devenus réalité aux débuts de Osedea, aujourd’hui Martin est en mesure de temporairement mettre le travail de côté et repousser ses limites d’une manière qui nourrit son esprit. Comme tous les membres d’Osedea qui choisissent de poursuivre leurs propres Rêves devenus réalité, les résultats offrent de nouvelles perspectives et un sens d’accomplissement personnel qui se traduit en une qualité de travail supérieure pour nos clients. Selon nous, c’est définitivement une formule gagnante.

L’histoire de Grégory

Grégory, un des gestionnaires de projets d’Osedea, est originaire de Toulouse, en France, où la plupart de ses amis et de sa famille vivent encore. Il avait l’habitude de rentrer en France tous les deux ou trois ans, mais sa famille s’étant agrandie, les coûts des billets d’avions constituaient de plus en plus un frein, particulièrement quand il voulait voyager pendant les fêtes.

Une fois que Grégory a pu bénéficier de Rêves devenus réalité, deux ans après ses débuts chez Osedea, il a décidé de s’envoler direction Toulouse avec sa conjointe et leurs deux filles pour un long congé de Noël avec sa famille. Il a également eu la chance de présenter ses enfants à ceux de ses amis, ce qui fut un moment fort en émotions pour lui.

En tout et pour tout, Grégory était en congé pendant sept semaines (cinq semaines en France et deux semaines de quarantaine à son retour au Canada), partageant des moments précieux avec ses proches. Le moment préféré de Grégory lors de son expérience Rêves devenus réalité? Voir la réaction de sa fille de trois ans lorsqu’elle a vu la montagne de cadeaux que sa famille lui a laissée sous le sapin, le matin de Noël!

L’histoire de Thierry

J’ai eu l’occasion de vivre l’expérience Rêves devenu réalité deux ans et demi après mes débuts chez Osedea comme responsable du développement des affaires. Voyager en sac à dos a toujours été ma grande passion. J’ai même été guide d’aventure au Canada durant ma jeunesse. Avec le travail et l’arrivée de mon premier enfant, les occasions de partir à l’aventure et de faire de longs voyages se font de plus en plus rares.

J’ai donc utilisé l’opportunité du Rêves devenu réalité pour partir 4 semaines et découvrir les provinces maritimes canadiennes en famille. Nous avons principalement visité la Nouvelle-Écosse et les îles de la Madeleine. C’était un moment mémorable, notre premier voyage en famille. Nous avons pu explorer une autre partie du Canada, après le long confinement de la pandémie. Au menu: des belles randonnées, jouer en nature, manger des fruits de mer et vivre une vie simple. Ça m’a permis de recharger les batteries et d’initier mon enfant au voyage. Mon coup de coeur? Le Cap Breton et la Cabot Trail, tout simplement à couper le souffle!

Skyline trail, Cap Breton
Skyline trail, Cap Breton

L'histoire d'Alexandre

Alexandre fait partie de l’équipe de développement d’Osedea. Après avoir interrompu sa scolarité pendant trois ans, il a décidé de retourner au CÉGEP afin de terminer son diplôme - ce qui, en temps normal, l’aurait contraint à arrêter de travailler pour retourner sur les bancs de l'école.

L’hiver dernier, Alexandre s’est inscrit aux cours de philosophie et de français qu’il lui manquait afin d’obtenir son diplôme du CÉGEP André-Laurendeau, et a mis les 5 000 $ qui lui étaient offerts par Osedea à profit pour réduire ses heures de travail à un temps partiel. Les débuts ont été difficiles, devant jongler entre ses études et son travail, particulièrement en temps de COVID-19 et de télétravail, mais il est convaincu que ça lui a permis de développer une excellente capacité à gérer son temps, ce qui lui servira dans le futur.

Alexandre à encore un ou deux semestres avant de décrocher son diplôme, mais il est reconnaissant d’avoir choisi de travailler chez Osedea et donc de pouvoir poursuivre sa carrière, développer ses compétences et contribuer au succès de ses clients tout en terminant ses études.